Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez-vous manqué

A défaut de soleil de minuit, la lune tente timidement sous nos latitudes de s’y substituer. Blême représentation céleste, néanmoins resplendissante dans la nuit. C’est une opportunité de la voir suspendue entre ciel et terre, diffusant un clair-obscur, une luminescence inhabituelle. Elle est, source de tous les fantasmes et comme elle, l’homme a sa face cachée. Elle est quelque peu capricieuse, se dissimule pudiquement derrière un voile de nuage, ne se dénude que rarement, totalement. Nimbée de mystère, lunatique, elle nous interroge, nous effraie parfois. La mer elle-même tremble devant sa puissance, se gonflant comme la queue d’un chat paniqué. Et pour cause ce sont dit-on les jours de pleine lune que les vivants morts reviennent sur les lieux de leurs vies antérieures. Trépassés d’hier, d’un siècle, ou plus encore, hantent les vivants et les survivants routiniers. Ne sentez-vous pas la pesanteur de ces nuits trop phosphorescentes, ne sentez-vous pas le sommeil résister, ne sentez-vous pas la mélancolie s’insinuer dans votre chair. Ce sont eux, revenants, ectoplasmes, esprits, spectres, frères, sœurs, parents, amis décédés qui se manifestent ces nuits-là. Ils énoncent leurs regrets de n’avoir pas joui plus amplement de la vie et de nous voir galvauder la nôtre. Ils notifient par leurs mutismes l’aberration d’une vie après la mort. Ils éructent en silence contre toutes les religions qui font croire à un au-delà de félicité. A moins, que ce ne soit notre esprit égaré, troublé, formaté, sentant inconsciemment le danger du temps qui passe, flairant l’imposture, serait-ce lui qui profile ce sentiment d’inaccompli, d’inachevé, d’inutilité ? Cette inquiétude, cette angoisse latente, cette anxiété qui nous oppresse sous cet éclairage lunaire, sous cette lanterne qui s’allume dans notre nuit et ne nous éclaire que trop peu. Ces murmures, ces susurrements, ces intimidations indirectes et indistinctes que nous ressentons au plus profond de notre inconscient, cette insatisfaction, ce désenchantement qui nous torture l’âme d’où vient-il ? Oh, si la lune avait eu son rendez-vous avec l’astre des astres, tout serait différent.

               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
               Rendez-vous manqué
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LORREYTE 13/10/2019 16:28

Merci pour ce beau texte lunaire.