Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gak-ak-ak-ak.

Ce matin 6 heures le Gak-ak-ak des femelles eiders me réveille, le chauffage se déclenche.

Je les sais tout près du bateau, à le toucher.

Vite, je me lève pour les voir. Une petite centaine d'eiders mâles et femelles plongent à la recherche de bivalves dont ils sont friands. Ces gros canards à duvets, bien charpentés, blancs et noirs comme le Gwenn Ha Du pour les mâles, coiffés comme des troupes de marine, gris caramel pour les femelles, sont un spectacle sans cesse renouvelé. Pendant la parade nuptiale c’est le mâle qui se fait entendre, on dirait un cri de grand-duc, a-ouh-o, grave et sonore.

Excellents plongeurs, ils émergent des profondeurs tel un ballon trop gonflé crevant brutalement la surface. Dans leurs becs, une moule qu’ils avalent entière, parfois une grappe tenue par son byssus ou pied et leur pose difficultés, ils secouent frénétiquement le bec pour les détacher. Des congénères en profitent, les pourchassent, les mouettes elles-mêmes, affamées sans doute, n'hésitent pas à leur voler.

Survient un danger, toutes et tous se mettent à courir sur l'eau à grand renfort de battements d'ailes et d’esclandres, s'agglutinent dans un cercle parfait jusqu'à ne faire plus qu'un. Sorte de yin et yang flottant et dérivant, loin de ce qu'il croit un danger. Toujours quelques sentinelles attentives veillent, l'alarme est souvent déclenchée. Principe de précaution ? Lorsque l'éventuel danger est écarté tout ce petit monde s'éparpille pour se rassembler à nouveau à la moindre alerte.

 

 

                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
                            Gak-ak-ak-ak.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
J'insiste pour tout savoir sur votre appareil photo ! : )
Répondre