Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déambulation.

 

Je déambule à l’ombre du ciel.
Mes pieds, mécanique bien huilée, m’entraînent.
Mes mollets crispés, comme des œufs durs. 
Mes cuisses toutes aussi contractées, tendent mes flasques fesses.
Liposuccion naturelle. 
J’avance, le nez au vent, l’esprit libre.
Une goutte, coquine me coule dans le cou, je frissonne, bien visé.
Au loin, tout au bout du sentier, une clarté m’attire, me fait signe.
- Viens te mirer dans mes eaux noires qui feront miroirs.
Plonge ton regard, découvre le reflet des nuages et la lumière de la ville.
- J’arrive, attends-moi, ne sois pas qu’un mirage.
Comme un papillon attiré par la lumière, j’avance. 
Au fur et à mesure de ma progression, elle semble s’éloigner.
Le sentier bordé d’arbres, me fait une haie d’honneur.
Ils s’inclinent, me saluent comme vieille connaissance.
Ils n’ont point tort, nous sommes de même essence.
Nés du même humus, respirant le même air, buvant la même eau.
Un écureuil me fait un pied de nez, il s’envole tout là-haut, dérangeant un ramier endormi qui s’ébroue.
Un corbeau aboie.
- Que viens-tu faire là ?
- N’aie pas peur, je ne suis pas chasseur. Je viens en ami chercher le sens de ma vie. Je viens admirer, point voler, point profaner.
- Laisse-moi une chance de réhabiliter l’homme. Laisse moi me ressourcer dans tes sous bois verdoyants. Laisse moi admirer, me remplir, de tout ce que j’ai quitté. Là ou je vis tout est gris, goudronné. Les immeubles ont remplacé les arbres. Tes congénères y fouillent les poubelles, la vie y est moins belle. 
Pourquoi quittons-nous la campagne.
Hommes et corbeaux y avons tout à perdre. 

               Déambulation.
               Déambulation.
               Déambulation.
               Déambulation.
               Déambulation.
               Déambulation.
               Déambulation.
               Déambulation.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'ai toujours autant de plaisir à vous lire. Le bonheur est fait de peu de choses parfois !<br /> Je vous embrasse<br /> Martine
Répondre