Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dingle juillet 2012

   Très agréable étape grâce à Lou, Concarnois, naviguant sur Ti-Jaune, voilier construit par ses soins où l'on retrouve tout l'art du professionnel. Toujours est-il, que nous nous sommes retrouvés au pub, avec Guinness et musique traditionnelle. Nous avons tellement apprécié que nous y sommes retournés le lendemain soir, au lieu de partir comme l'a fait Lou. Beaucoup plus sage que nous, semble t-il. Nous avons aussi échangés des livres, j'ai photocopié des instructions nautiques que je n'avais pas. Encore une très belle rencontre !

     Ci-contre lien photos :  IRELAND

 

 

 

 

De Dingle, nous sommes allés à Fenit et de là, avons gagné les îles Aran distantes de 58 milles. Cette étape fut très agréable sauf la fin un peu anxiogène. Avec un vent de 12-18 nœuds, le bateau bien réglé, le liston au ras de l'eau, nous faisions un bon près 6 nœuds voire 7, des conditions comme on aimerait en avoir plus souvent.

    Ci-contre lien video    :link

 

Nous devions passer entre deux des îles Aran "Inishmaan et Inishmore", bien entendu notre près n'était pas assez serré, pour passer du premier coup. Au lieu d'avoir à louvoyer, nous avons mis le moteur pour nous appuyer et ainsi ne pas à tirer des bords. C'est là, que cela se complique, le moteur cale et ne veut pas repartir. Nous voici, donc, à louvoyer pour gagner l'abri d'Inishmore et nous y mouiller à la voile, ce que, grossière erreur, nous ne faisons jamais.

Mais tout s'est très bien déroulé, nous sommes mouillés derrière la cale des ferries.

 Lien photo, Iles Aran : IRELAND

 

 

Après recherche, il s'avère que la jauge ne fonctionnerait pas et que nous soyons tout bonnement en panne sèche.

Il ne reste plus qu'à trouver un peu de gas-oil, pour nous dépanner.

C'est là qu'intervient Johnny Joyce, aussitôt exposé mon cas, il me dit tout à trac, de monter dans son camion et nous voilà partis chez lui, laissant là son ouvrage qu'il retrouvera en me ramenant, chargé de mon jerrican de 20 litres que j'avais pris la précaution de prendre, plus, un deuxième qu'il m'a donné. Il n'y a plus qu'à réamorcer la pompe.

 

Juste en face de ces îles, se trouve Roosaveel, le port d'où partent les ferries qui desservent ces îles, où il y a paraît-il une pompe à gas-oil.

En guise de pompe c'est un tanker, réservoir, tracté par une voiture qui se gare tout près des pontons. Gearoid, qui navigue sur un 37 pieds de chez Beneteau, après m'avoir lancé un bout' avec une touline (plomb de pêche) celui-ci relié au long tuyau jusqu'au bateau, il ne reste plus qu'à faire le plein et opération inverse pour la récupération. Tout ceci à 21 heures.

Non content de nous dépanner, nous sommes retrouvés avec maquereaux et lieu pour le dîner.

    IRELAND    

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article